fbpx

Exposition/PEINTURE
Eugène Boudin, l’atelier de la lumière ♥♥


 
Eugène Boudin, l’atelier de la lumière, est la deuxième grande exposition proposée en quelques années, après celle du Musée Jacquemart-André (2013), sur Eugène Boudin (1824-1898). Elle est proposée par le MuMa, le Musée d’art moderne André Malraux, au Havre. Ce terme « d’art moderne » pourrait à juste titre effrayer ; en fait ce musée comporte dans ses fonds permanents, qui ont, en partie, contribué à alimenter l’exposition, une collection exceptionnelle de toiles de la deuxième moitié du dix-neuvième siècle. Ces dernières relèvent donc encore de recherches esthétiques authentiques, et non des impostures du XXème siècle. Elles sont à voir aussi, à l’occasion du voyage au Havre.
 
Eugène Boudin est un artiste normand qui a possédé une certaine célébrité en son temps, au milieu et dans la deuxième moitié du XIXème siècle. Il a beaucoup peint le littoral normand, les ports comme les plages, ainsi que les prés de l’intérieur des terres. Ces célèbres tableaux de vaches, une de ses spécialités reconnues, sont à découvrir dans les collections permanentes à l’étage. La technique de Boudin dans les années 1840-1860 rappelle beaucoup celle de Corot. Il a été exactement de son temps sur cette période, et donc apprécié alors. Par contre, il a innové sur un type de sujet : il ne s’est pas contenté de peindre le travail des pêcheurs sur les plages, mais a aussi saisi cette activité alors totalement nouvelles dans les années 1850 et surtout 1860 des touristes découvrant des types totalement inédits de plaisirs, de la station sur la plage aux baignades. Ces tableaux sont précieux pour le visiteur curieux d’Histoire, tant ils reflètent parfaitement les costumes du temps, dont les robes-crinolines des dames, y compris à la plage, et une certaine atmosphère ; ils se sont toutefois peu vendus à son époque, les acheteurs éventuels se plaignant de ne pas s’y reconnaître…
 

Eugène Boudin, l’atelier de la lumière, pour redécouvrir cet artiste

 
Eugène Boudin, alors qu’il en a été l’exact contemporain, n’a pas participé du tout au mouvement impressionniste. Sans être le moins du monde académiste non plus, il a suivi sa voie propre. On pourra peut-être se permettre de préférer sa période de gloire, dans la lignée de Corot, à ses dernières novations, trop flous et sombres, qui ne convaincront pas forcément. Les quelques toiles de Monet, du Monet postimpressionniste, proposées en comparaison sur des vues identiques, comme les falaises d’Etretat, tournent plutôt selon nous à la confusion de ce Boudin tardif.
 
Eugène Boudin, l’atelier de la lumière présente un grand intérêt historique, comme reflet du XIXème siècle, ou par l’illustration d’un cheminement personnel en Histoire de l’Art. S’il n’est certes pas un artiste absolument majeur, Eugène Boudin mérite effectivement d’être redécouvert.
 

Hector JOVIEN

 
Eugène Boudin atelier lumière Peinture Exposition
 
Musée d’art moderne André Malraux – MuMa
 
2 boulevard Clemenceau
76600 Le Havre
Tél. : 0033 (0)2 35 19 62 62
 
Ouvert tous les jours sauf mardi. Jusqu’au 26 septembre 2016.
 
TARIFS :
 
Plein tarif : 10 €
 
Tarif réduit : 6 €