fbpx

Israël autorise la construction de logements palestiniens à Jérusalem

Israël autorise la construction de logements palestiniens à Jérusalem
 
Israël aurait-elle entendu les voix de la communauté internationale – et notamment les voix américaines ? On ne sait… Mais les autorités israéliennes ont néanmoins autorisé la construction de logements palestiniens à Jérusalem. Nouvelle entente, ou simple volonté de calmer les appels qui, quasi incessamment, viennent de l’étranger ?
 
Israël a autorisé la construction de 2.200 logements palestiniens à Jérusalem-est. L’annonce a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans un ciel… gris. Pensez ! 2.200 logements, ce n’est pas rien ; c’est même le plus grand projet de développement de ce secteur palestinien occupé et annexé.
 
On s’interroge, ici et là, sur les motivations de cette décision. Jérusalem a-t-elle entendu les voix internationales, la priant, voire la sommant (c’est selon), de calmer le jeu ?
 

Les raisons de l’autorisation donnée par Israël

 
Est-ce l’adhésion, ce 1er avril, de la Palestine à la Cour pénale internationale, comme 123e membre, qui inquiète le nouveau gouvernement de Benjamin Netanyahou ?
 
Celui-ci, pourtant, n’a dû sa victoire aux récentes élections législatives, qu’en promettant de durcir le ton face aux Palestiniens. Alors ?
 
Alors, cette mesure immobilière ne pourrait être qu’un effet d’annonce. Une annonce virtuelle, selon l’expression des responsables de l’ONG israélienne Ir Amim, qui milite pour un partage équitable de la Ville sainte entre Israéliens et Palestiniens.
 

La construction de logements palestiniens à Jérusalem : un faux-semblant ?

 
En effet, si les habitants du quartier d’al-Sawahra sont officiellement autorisés à construire leurs maisons sur leurs terrains, ils doivent cependant présenter des plans qui pourraient ne pas être approuvés avant… « des années ».
 
La question est effectivement délicate, puisqu’Israël considère Jérusalem comme sa capitale « éternelle », et donc « unifiée » ; tandis que les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-est la capitale de leur futur Etat.
 
Psychologiquement, cela n’en reste pas moins « un premier pas important », souligne Ir Amim.
 
D’autant que, selon un communiqué de la municipalité, le maire Nir Barkat a proposé un plan de construction de logements, de routes, d’infrastructures et d’institutions publiques pour les Palestiniens.
 
C’est vrai ; mais ce plan existe depuis… 2009.
 
Les choses avancent donc lentement, et d’autant moins vite que Benyamin Netanyahou a annoncé, le mois dernier, vouloir construire des milliers de logements dans les quartiers de colonisation israéliens de… Jérusalem-est.
 
On le voit, malgré les effets d’annonces spectaculaires, la cohabitation est loin d’être acquise…