fbpx

Fausse polémique autour du lycée Gerson

polemique lycee Gerson
 
Il y a cinq mois, une polémique avait éclaté autour du lycée catholique Gerson. Une élève avait accusé d’Alliance Vita, une association pro-vie, de faire de la propagande anti avortement pendant les heures de catéchèse, d’une façon qui pesait sur la conscience des élèves. Cette accusation fut portée quelques jours avant le vote de la loi sur l’égalité femmes-hommes du Sénat qui entendait s’attaquer à l’entrave à l’IVG…
Aussi le ministère de l’Education Nationale avait-il lancé une enquête. Elle a conclu hier qu’il n’y avait eu « aucune atteinte à la liberté de conscience des élèves ».
La région Ile-de-France n’avait pas attendu les conclusions de l’enquête pour voter, en juin, la suspension de la subvention de 73.788 euros à l’établissement. Une décision que Valérie Précresse avait jugée « totalement illégale » et qu’elle avait alors fait lever par le préfet.
Les médias ayant unanimement condamné le lycée, on attend une pluie d’errata.