fbpx

10.000 signatures pour une pétition demandant l’intervention du cardinal Sarah contre les orgues numériques de la basilique Saint-Pierre de Rome

orgues numériques basilique Saint Pierre pétition cardinal Sarah 10.000 signatures
 
Depuis moins d’un mois, des organes numériques ont été installés dans la basilique Saint-Pierre de Rome, sans convaincre les mélomanes… 10.000 personnes ont déjà signé une pétition en ligne demandant au cardinal Sarah d’intervenir pour faire cesser l’utilisation de cet instrument « inadéquat ».
 
Offert par l’Alleyn Organ Company des Etats-Unis, l’orgue électronique a été inauguré lors de la veillée de Noël et remplace les grandes orgues à tuyaux de la basilique.
 
Lancée par l’association italienne des facteurs d’orgue, la pétition pointe la déficience des orgues numériques par rapport à l’espace de la basilique Saint-Pierre : « Elles tentent maladroitement d’imiter la sonorité du véritable instrument sans pour autant y réussir de quelque manière que ce soit », affirme-t-elle.
 

Les orgues numériques de la basilique Saint-Pierre suscitent une forte opposition

 
Les orgues numériques ont suscité la « consternation » des organistes et amateurs de musique, ajoute la pétition, qui invite « l’ensemble du monde culturel à exprimer ses regrets face à la présence d’un ersatz d’instrument de musique authentique au sein du sanctuaire le plus important du catholicisme ».
 
Si les orgues numériques peuvent constituer la meilleure solution dans telle ou telle église, elles sont « inadéquates » dans un espace comme celui de Saint-Pierre qui supporte parfaitement de grandes orgues puissantes dont la sonorité serait bien meilleure, selon les commentaires du P. Anthony Ruff, professeur de liturgie au séminaire universitaire du Minnesota et signataire de la pétition, dans le Catholic Herald.
 
Du côté de Saint-Pierre, on souligne que les grandes orgues installées en 1962 n’étaient pas satisfaisantes, au point qu’il a fallu mettre en place des microphones amplificateurs qui entraînent une distorsion du son et posent le problème de la répercussion des bruits d’arrière-plan.
 

10.000 signatures ont déjà été recueillies par une pétition au cardinal Sarah

 
Mgr Massimo Palombella, directeur du chœur de la Chapelle Sixtine, fait pour sa part remarquer que le problème est relativement récent : « Avant Vatican II, les célébrations pontificales se tenaient dans la Chapelle Sixtine, et le problème des diffusions internationales ou de l’utilisation de microphones n’existait pas encore. » Il a ajouté que les grandes orgues de la basilique sont toujours « parfaites » pour les messes de moindre envergure célébrées à la Chaire de Saint-Pierre.
 
De son côté, l’organiste et compositeur Aurelio Porfiri s’interroge sur l’initiative de remplacer les grandes orgues dans une lettre publiée par le blog de Marco Tosatti en se demandant si la prochaine étape ne sera pas la mise en place de chants enregistrés, voire de synthèse…
 
Il existe bien un plan pour l’installation de grandes orgues mécaniques à la basilique, conçu au XIXe siècle par le grand facteur Aristide Cavaillé-Coll. Il n’a pas pu être mis à exécution du fait du démantèlement des Etats pontificaux en 1870, l’Etat italien ayant refusé l’installation de l’orgue contre le mur oriental de la basilique, a précisé le P. Ruff dans un message sur son blog.
 

Anne Dolhein