fbpx

Le Temple satanique, avocat du Planning familial dans le Missouri

Temple satanique avocat Planning familial Missouri
 
L’Etat du Missouri aux Etats-Unis devrait bientôt compter cinq avortoirs après avoir vu leur nombre se réduire jusqu’à un seul grâce à des lois locales qui les obligeaient à respecter les normes de sécurité médicale imposées au centre de chirurgie de jour. Des lois similaires au Texas ont été jugées anticonstitutionnelles l’année dernière par la Cour suprême américaine et Planned Parenthood les a donc contestées en justice dans le Missouri.
 
Le Planning a obtenu le soutien du Temple satanique – association religieuse qui voue un culte au diable – dans ses diverses démarches judiciaires. Après une première implication dans des procès menés avec succès contre de nouvelles obligations d’information imposées aux avorteurs, indiquant notamment que l’avortement tue un être humain, le représentant des satanistes a de nouveau invoqué le droit à la liberté religieuse des membres du Temple satanique. Avec succès…
 
Après les différentes audiences de la semaine dernière, la cour fédérale du Missouri vient ainsi d’ordonner au département de la santé de l’Etat d’attribuer des licences pour l’ouverture de clinique d’avortement à Kansas City, Columbia, Springfield et Joplin.
 
Le Temple satanique continue d’intervenir en ce sens, de nouvelles procédures s’ouvrant cette semaine pour renverser l’obligation d’attendre 72 heures entre le premier rendez-vous pour un avortement et l’opération elle-même, et pour faire affirmer l’illégalité des lois de consentement informé du Missouri.