fbpx

Selon la Banque mondiale, le ralentissement de l’économie indienne est une « aberration » qui devrait se corriger rapidement

Banque mondiale ralentissement économie indienne aberration
 
L’institution internationale vient ainsi au secours de deux mesures prises récemment par le gouvernement indien : la démonétisation des grosses coupures pour promouvoir les paiements électroniques ainsi que la mise en place d’une taxe globale pour les biens et les services.
 
Au contraire, a indiqué le président de la Banque mondiale, Jim Yonk Kim, l’introduction de la TVA aura des « effets des plus positifs » sur l’économie indienne. Selon lui, le ralentissement actuel peut être imputé à des « perturbations temporaires » liées à la préparation de l’entrée en vigueur de la nouvelle taxe début juillet.
 
Sur la période d’avril à juin 2017, la croissance annuelle aura été de 5,7 %, contre 7,9 % mesurés au second trimestre de l’an dernier.
 
Mais tout va bien !