fbpx

Les döner kebab menacés dans l’Union européenne

döner kebab menacés Union européenne
 
Il paraît que les kebabs sont aujourd’hui parmi les plus populaires et les moins onéreux des « fast food » en Europe. Selon les médias allemands, ils risqueraient d’être prochainement interdits alors que la commission santé du Parlement européen a voté contre l’initiative de la Commission européenne de permettre le recours au phosphate dans les viandes d’agneau, de bœuf et de veau vendu en supermarché. Les eurodéputés ont fondé leur décision sur une étude qui établit un lien entre la consommation d’aliments contenant des phosphates et des maladies cardio-vasculaires.
 
Si la Commission européenne se trouve obligée de revoir sa copie, ce sont les vendeurs de kebab qui risquent d’en être affectés puisqu’ils ont recours aux phosphates pour conserver le moelleux caractéristique de leur viande assaisonnée.
 
« Ils cherchent à faire du tort aux commerces turcs », s’est indigné Baris Donmez, propriétaire d’un kebab 24/24 à Berlin. « Si le Parlement européen devait réussir à imposer sa volonté, ce serait une sentence de mort pour le l’ensemble de l’industrie du döner kebab dans l’Union européenne », a tempêté de son côté Kenan Koyuncu de l’association allemande des producteurs de döner kebab dans les colonnes de Bild.
 
Mais cela permettrait peut-être d’éviter que le moindre de nos petits bourgs aient leur kebab alors que les cafés traditionnels disparaissent et qu’on y cherche souvent en vain le moyen de s’y restaurer sans passer sous les fourches caudines… du halal.