fbpx

Gazprom pense ne plus devoir alimenter ses clients étrangers directement

Avec l’abandon du projet South Stream, la Russie devra s’adapter à un nouveau marché où le client devra aller chercher lui même le gaz fourni par Gazprom, a averti son PDG, Alexey Miller. Il accuse l’Union européenne d’avoir fourni à la Turquie le « clapet » du gaz en mettant des freins à la construction du gazoduc : « Je crois que la Turquie pourra utiliser cela dans son dialogue avec l’Europe. Et nous avons désormais un nouveau partenaire stratégique dans l’industrie du gaz. »