fbpx

DRAME Nahid ♥


 
Nahid est le prénom de l’héroïne de ce film iranien. Nahid est une jeune trentenaire divorcée, qui élève comme elle peut un fils de douze ans en crise d’adolescence précoce. Elle tente de restreindre l’influence du père, un être nul et néfaste, chômeur, et surtout drogué, et joueur surendetté. Nahid fréquente aussi un homme très bien, un peu plus âgé qu’elle, chef d’entreprise prospère –hôtelier –, veuf, père d’une petite fille de cinq ans. Evidemment, dans le cadre iranien, le spectateur se doute que Nahid et son ami doivent se montrer prudents. De plus, dans une petite ville, tout se sait très vite. Il lui propose de l’épouser. Elle refuse, car alors le père obtiendrait la garde de son fils. Or, au-delà du déchirement naturel de l’amour maternel, celui-ci est effectivement nuisible, d’autant plus qu’il sait flatter les tendances vicieuses du fils pour gagner son affectation et le dresser contre sa mère.
 

Nahid : une véritable tragédie

 
Aussi Nahid et son ami se décident-ils pour un mariage provisoire, qui resterait caché à l’ex-mari et à sa famille. Cette démarche relève de la naïveté dans une petite ville. L’ex-mari l’apprendra forcément et réagira mal. L’adolescent, lui, tournera de plus en plus mal. L’héroïne est confrontée à la situation souvent fausse des divorcés, et ce dans toutes les sociétés. Le mariage temporaire, légalisation d’une liaison, permis dans l’islam chiite, et une partie des sunnites, est jugé socialement largement immoral. Nahid ne peut faire face à la situation. Elle agit de façon de plus en plus absurde, à la fois incohérente et suicidaire.
 
Le portrait de Nahid est réussi ; il n’est pas monolithique pour autant, sait susciter de l’empathie pour une femme sans louer une héroïne qui serait bonne et sans défauts. Elle se montre en particulier orgueilleuse, d’où une conduite souvent plus que discutable, sans atteindre la gravité de celle de son ex-mari.
 
Le film est dur, développe une véritable tragédie, au sens théâtral du terme. Tous les personnages souffrent. La vision de l’Iran, avec cette province côtière de la Mer Caspienne et ses plages, est intéressante. Les réalités de ce pays, à l’échelle d’un microcosme, sont intelligemment rendues, et elles éveillent la curiosité presqu’autant que la tragédie centrale, et ce en tous domaines. Par exemple, ces provinces caspiennes iraniennes comprennent assez communément des types humains blonds ou roux, a priori inattendus au Moyen-Orient. Nahid est donc à voir, au-delà du cercle des amateurs de tragédie, pour les curieux de l’Iran d’aujourd’hui.
 

Hector Jovien

 
Nahid drame film iranien