fbpx

DRAME HISTORIQUE Le temps des aveux ♥♥♥♥

Le temps des aveux
 
Le temps des aveux impressionne très positivement. C’est le film à voir sur l’instauration de la monstrueuse dictature des Khmers Rouges. Ces maoïstes cambodgiens, guidé par leur idéologue et principal dirigeant Pol-Pot, ont atteint l’un des sommets de l’horreur communiste. Ils ont causé, entre 1975 et 1979, l’anéantissement, par la famine et des massacres systématiques, de 2 millions de Cambodgiens, soit un quart de la population de l’époque. Ceci s’avère, en proportion des populations, pire que Staline ou même Mao. Le régime ne fut renversé que par une invasion étrangère, celle du Vietnam, aussi communiste mais aligné sur Moscou et non Pékin, en 1979.
 

Le temps des aveux et l’inconscience des intellectuels

 
Le temps des aveux se concentre sur l’installation des Khmers Rouges, à travers leur conquête territoriale progressive, systématique, en partant de la jungle de l’Est du pays, entre 1972-1975. Une petite histoire, parfaitement authentique, permet de rejoindre la grande. Un archéologue français, passionné du Cambodge, avec la déconnexion du réel et l’inconscience typiques des grands intellectuels, se rend de lui-même en zone rebelle, dans le but d’effectuer des recherches sur des monuments anciens et collecter des manuscrits menacés. Seul Blanc dans la région, il est arrêté évidemment comme espion de la CIA, ou s’il y tient vraiment, du « colonialisme français », ce qui ne change rien et doit le faire fusiller aussi. Le récit se centre sur sa captivité, et sa relation complexe avec son geôlier et tortionnaire Douch, un des plus célèbres bourreaux à venir du régime alors en gestation. Tout en ne se montrant pas doux pour autant, Douch lui sauve la vie, en croyant à son récit d’archéologue inoffensif. Cette pénible captivité permet d’observer la dictature communiste à l’échelle du village, expérience terrible et édifiante. Non, et le film le dit, il n’y a pas eu de gentils révolutionnaires utopistes dans la forêt, et une « dérive » par la suite. Tout était en place dès le départ, et appliqué à l’échelle du pays entier après 1975. La filiation des Khmers Rouges avec la Révolution française est revendiquée et assumée. Le temps des aveux comprend de nombreuses scènes fortes, aborde de multiples aspects du drame historique, dont la louvoyante et peu glorieuse diplomatie française, et passionne véritablement de bout en bout.