fbpx

Le billet : Macron chasse le clou SNCF par le clou ZAD NDDL

Macron SNCF ZAD NDDL Chasse Clou
 
Pour l’usager, la SNCF ressemble à une Expiation, après une semaine de grève, une autre semaine de grève. Mais pour Emmanuel Macron, maître de la gouvernance par la communication, un clou chasse l’autre : c’est à cela que sert l’évacuation à grand spectacle de la ZAD de NDDL. Une crise chasse la crise et trop de crise fait le salut du gouvernement.
 
L’évacuation de la ZAD de NDDL, ainsi nomme-t-on la zone à défendre de Notre Dame des Landes, près de Nantes, pose une foule de questions. Pourquoi a-t-on formé un projet d’aéroport dans le coin ? Et mis cinquante ans pour l’abandonner ? Quels sont les dessous de l’affaire ? Pourquoi a-t-on laissé s’installer sur le site une faune internationale de défenseurs de ZAD, certains nomades, d’autres sédentaires, tous politisés ? Après ces questions pour mémoire, dépassées par l’événement, en voici d’autres plus urgentes. Pourquoi avoir tant tardé à rétablir l’ordre et le droit dans un territoire occupé par des délinquants politiques notoires, certains sans doute criminels ? Quant à l’opération commencée ce matin : réussira, réussira pas ? A quel prix chez les gendarmes ?
 

Ceux qu’on chasse de la ZAD de NDDL jouent à la révolution globale

 
Autre question : les délinquants de la ZAD sont cent, les gendarmes 2 500, s’entraîne-t-on pour la récupération d’autres zones de non-droit ? Les zadistes et antifas que les polices laissent proliférer en Europe et qui sont un peu comme leurs comparses auxiliaires servent-ils en l’occurence de « sparring partners » pour vérifier la validité des procédures opérationnelles ? 
 
Les étudiants qui bloquent les facs et les grévistes qui bloquent la SNCF tentent manifestement un remake de 68. Les acharnés de la ZAD jouent de même à la révolution globale, ils allument des incendies comme dans la Jungle de Calais et cassent du flic comme boulevard Saint Germain. Quand les gendarmes démantèlent les 97 squats et les barricades, ils disent cela, bien haut, « illégal ». Et scandaleux que « l’Etat chasse les gens de chez eux ». L’inversion est aussi manifeste que nécessaire : puisque la ZAD mondiale dont NDDL est un microcosme est légitime, l’Etat Nation est illégitime.
 

Le clou du spectacle du Magicien Macron

 
Le public s’agace : pourquoi prendre tant de pincettes avec une telle racaille ? Les CRS de papa t’auraient bastonné tout ça ! Mais la démocratie moderne est une chirurgie fine, elle s’est prise à la comédie de la vertu et se fait un devoir de ne maîtriser ses adversaires qu’avec des coussins de plumes. C’est pourquoi le régime le plus totalitaire de l’histoire a les apparences de l’impuissance. Il s’en fait d’ailleurs une arme. Macron sait qu’on gère la chienlit par l’image ou plutôt que l’image de la chienlit aide à gérer les affaires. Il gouverne les Français en remplissant leur journal. Il y a la pluie, Johnny, les jérémiades de Mélenchon, le retour de Hollande, mais il faut parfois du plus charnu, la SCNF, la ZAD de NDDL. C’est la gouvernance du train fantôme, une attraction chasse l’autre, un conflit fait oublier le précédent, tout en enfonçant le même clou subliminal dans la tête des gens. Pour la SNCF, ça merdouille depuis des années, leur statut, c’est n’importe quoi, on reprend leur dette, et ils ne veulent pas. Incroyable. Pour la ZAD de NDDL, on prend une décision qui leur donne satisfaction, et ils ne veulent pas. Incroyable. De crise en crise, de clou en clou, de détail en détail, on finira par dire, vas-y Macron, tape dans le tas ! Pendant ce temps-là, la forêt de ce qui compte et ce qu’on cache avance : la nouvelle loi sur l’immigration par exemple.
 

Pauline Mille