fbpx

Pays-Bas : tempête autour d’un bébé « Pierre le Noir »

Pays-Bas bébé Pierre le Noir
 
Il s’agit de « Zwarte Piet », l’assistant noir de Saint Nicolas, qui apporte pour les enfants sages des bonbons et pour les autres, des « coups bâton » : son nom a été apposé sur la chambre d’un bébé à l’hôpital Jeroen Bosch de Bois-le-Duc.
 

Figure « raciste » de Pierre le Noir

 
Malheur : le bébé était noir. Alors que la bataille fait déjà rage aux Pays-Bas pour interdire la figure « raciste » de Zwarte Piet, l’incident a créé une tempête médiatique.
 
En fait, la bourde n’avait rien d’intentionnel. Les écrans électroniques à l’entrée des chambres avaient un dysfonctionnement et le personnel avait profité du fait que deux chambres de l’unité pédiatrique étaient vides pour faire des essais. Ils ont pris des noms fictifs : tout naturellement, « Sinterklaas » et « Zwarte Piet » (alors que les petits Néerlandais attendent fébrilement leurs cadeaux le 6 décembre prochain). Le petit bébé noir qui y a atterri avait été accueilli en urgence à l’hôpital.
 

Les Pays-Bas secoués par un bébé et Facebook

 
Furieux, l’oncle de l’enfant s’est fendu d’un message furieux sur Facebook, et l’affaire a pris de l’ampleur. L’hôpital s’expliqua aussitôt et présenta ses excuses, mais rien n’y fit… Il y eut même l’annonce d’un dépôt de plainte de la part d’un fonctionnaire des services de l’immigration et de la naturalisation (aussitôt désavoué par le ministère de la sécurité et de la justice : personne ne lui en avait donné l’ordre).
 
Celle qui a été la plus étonnée de l’histoire est la mère de l’enfant. Elle a fait savoir que les gens ne devaient pas s’agiter pour si peu. « Je trouve que tout cela va trop loin, c’était une simple erreur de la part de l’hôpital. On s’est bien occupé de nous ici. Ce qui est important maintenant, c’est la santé de mon enfant et je demande à tout le monde d’arrêter, afin que mon petit garçon et moi puissions nous rétablir en toute tranquillité. »